Logo Unimutuelles
Contacter un conseiller par mail 02 23 25 35 70 Trouver une agence

Accueil > Espace jeune > Actualités > Sécurité routière : ayez les bons réflexes

Sécurité routière : ayez les bons réflexes

Si le nombre de morts sur la route diminue, en revanche, le nombre de blessés graves reste toujours important. Les jeunes ont, hélas, leur quota de morts et de blessés dans ces accidents de la route. Que ce soit en 2 roues ou en voiture, Unimutuelles vous conseille pour acquérir le bon réflexe en matière de comportement avant de prendre la route et sur la route.

 

Alcool et drogue : passez le volant à un autre.

Vous sortez d’une soirée bien arrosée ou durant laquelle vous avez abusé de cannabis ou autres substances ?

Passez le volant à quelqu’un qui ne sera sous aucune influence. Le manque de sommeil vous rend déjà plus vulnérable alors n’augmentez pas le risque en prenant le volant sous l’effet de l’alcool ou de la drogue. Gardez en mémoire ces quelques chiffres : conduire après avoir consommé du cannabis multiplie par 2 le risque d’être responsable d’un accident mortel. Le risque est multiplié par 14 en cas de consommation conjointe de cannabis et d’alcool. Le risque d’accident mortel augmente aussi très rapidement en fonction du taux d’alcool dans le sang : dès 0,5 g d’alcool/l de sang, vous multipliez le risque par 2, puis par 10 à 0,8 g/l et par 35 avec 1,2 g/l, etc.  Seul le temps permet d’accélérer l’élimination de l’alcool. L’alcoolémie atteint son maximum une heure après l'absorption du dernier verre (au cours d’un repas, ou une demi heure après si vous êtes à jeun) et il diminue ensuite en moyenne de 0,15 g/l par heure. A poids égal et à quantité d’alcool consommé égal, l’alcoolémie est un petit peu plus élevée chez les femmes. Rappelez-vous qu’une nuit de sommeil peut ne pas suffire pour éliminer la totalité de l’alcool.

La solution idéale : avant de démarrer votre soirée mettez-vous d’accord sur celui (celle) qui ne consommera pas d’alcool ou de stupéfiants. Une fois la soirée achevée, cette personne  vous ramènera à bon port vous évitant ainsi les désagréments d’une rencontre avec un contrôle de gendarmerie, ou pire, d’un accident aux conséquences tragiques.

 

Les risques de l’automédication.

Un jeune sur deux pratique l’automédication. Sans avis médical, il vous faut apprendre à repérer les effets des médicaments que vous prenez. Lisez attentivement la notice qui accompagne le médicament notamment les effets secondaires et apprenez à déchiffrer les pictogrammes présents sur la boîte. La prise de certains médicaments peur affecter votre conduite. Parmi les effets indésirables les plus fréquents, notez l’euphorie, la diminution des réflexes, les altérations de la vision, les vertiges et la perturbation des mouvements…

Si vous ne passez pas par votre médecin traitant, demandez également conseil à votre pharmacien qui vous mettra en garde sur les risques de somnolence ou sur le mélange médicament-alcool. La cause "malaise fatigue" apparaît dans 8 % des accidents mortels sur l’ensemble du réseau, et atteint même 21 % sur les autoroutes. Ce risque apparait de jour comme de nuit.

Un rappel des pictogrammes dont il faut tenir compte avant de prendre la route :

Soyez prudent. 
Ne pas conduire sans avoir lu la notice

Soyez très prudent. 
Ne pas conduire sans l'avis d'un professionnel de santé

Attention danger : ne pas conduire. 
Pour la reprise de la conduite, demandez l'avis d'un médecin

 

 

Autres facteurs à risque : soyez vigilants !

Téléphoner en conduisant : téléphoner au volant multiplie par 4 le risque d’avoir un accident corporel. Préférez la messagerie même si l’oreillette et le kit mains-libres sont autorisés. En répondant au téléphone, l’inattention augmente et le risque d’accident aussi.

Partir fatigué : vous venez de finir vos examens et vous voulez rentrer chez vous. Si vous êtes trop fatiqué et/ou trop stressé, dormez sur place et envisagez un départ le lendemain matin quand vous serez plus frais et dispo.

Ne pas faire d’arrêt : le risque de somnolence et d’inattention augmente avec le nombre d’heures passées au volant. Pour un long trajet, faites une pause toutes les 2 heures ou tous les 200 km.

Ne pas respecter les vitesses : la vitesse intervient dans un accident sur cinq, sachez que plus vous roulez vite plus votre champs de vision diminue et moins vous laissez de chance de survie aux personnes accidentées. Attention par temps de pluie et de brouillard, adaptez votre vitesse selon la réglementation en vigueur.

Ne pas entretenir son véhicule : le budget des étudiants est souvent serré mais ne négligez pas l’entretien de votre véhicule. Des plaquettes de freins usées augmenteront la probabilité que vous ayez un accident.  Veillez aux incontournables de l’entretien de votre véhicule.

 

Les statistiques et chiffres cités dans cet article proviennent de l’association pour la Prévention Routière.


Autres actualités

Toutes les actualités

Nous contacter
Contacter votre mutuelle en Ille et Vilaine
Rennes - Saint-Grégoire

Appelez-nous
Trouver une agence
Demandez votre devis

Vous souhaitez obtenir une offre sur-mesure ?
Remplissez le formulaire en ligne et obtenez un devis dans les meilleurs délais !

Etudiant, jeune actif, jeune couple ou jeune parent : découvrez les garanties santé dédiées à votre génération.

Jeunes
découvrez l’offre spéciale jeunes
Liens utiles
MSALe ministère de la santéRSI

Rentrée 2018 : clap de fin pour la Sécurité Sociale étudiante !

La Sécurité Sociale étudiante vit ses dernières heures. Quelle protection pour les nouveaux...

> Voir l'actualité

Tatouage, piercing, scarification

Se faire tatouer… cela semble banal… c’est la mode et tout le monde le fait !

> Voir l'actualité

La sexualité, parlons-en avec Unimutuelles !

Non la sexualité n’est pas un sujet tabou car elle peut faire basculer votre avenir par une...

> Voir l'actualité

Association « l’outil en main »

Unimutuelles, acteur de l’Economie Sociale et Solidaire, soutient un certain nombre...

> Voir l'actualité