Logo Unimutuelles
Contacter un conseiller par mail 02 23 25 35 70 Trouver une agence

Accueil >> Archives des lettres mutualiste >> La lettre mutualiste de Juillet 2015

La lettre mutualiste de Juillet 2015

Retour à la lettre actuelle :
Lettre mutualiste actuelle

Juillet 2015

Attention au démarchage

Une mutuelle partenaire nous a signalé les faits suivants : plusieurs adhérents de cette mutuelle ont été contactés par téléphone. Il s’agit pour les trois, d’adhérents retraités. 2 adhérents ont été contactés par « La centrale des mutuelles » tel : 09 70 73 30 44. Il s’agit du cabinet de courtage FINANCIA SANTE. 1 adhérent a été contacté par « Les mutuelles et assurances de France » tel : 09 77 55 06 74. Dans ce dernier cas, il s’agit d’une plateforme téléphonique. Le message laissé sur le répondeur de l’adhérent consistait à l’informer d’une erreur sur le dossier en l’invitant à rappeler la plateforme.

Le démarchage téléphonique en soi n’est pas illégal mais les méthodes employées sont contraires à toute éthique. En effet, les deux adhérents qui ont pu échanger au téléphone avec cette « centrale des mutuelles » ont été questionnés sur les cotisations et prestations servies par leur mutuelle. L’interlocuteur a critiqué la mutuelle et proposé que quelqu’un passe pour expliquer leurs propositions en couverture santé. Les deux adhérents ont refusé et informé leur mutuelle. Les conseillers Unimutuelles vous accueillent en agences et ne se déplacent pas à votre domicile.

Si vous subissez ce type de déconvenue, il est important de le signaler à Unimutuelles. Nous regroupons en effet les cas rencontrés en collaboration avec l’association ADPM pour signaler ces abus à l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution dans le cadre des règles de Protection de la clientèle.

 

 

Dernière ligne droite pour les salariés

Dans le cadre de l’Accord National Interprofessionnel, à compter du 1er janvier 2016, tout salarié devra être bénéficiaire d’un contrat groupe en complémentaire santé avec prise en charge par son employeur de 50% de la cotisation du salarié. Si vous êtes salarié d’une entreprise et que vous n’en bénéficiez pas encore, n’hésitez pas à transmettre à votre agence Unimutuelles les coordonnées de la personne en charge de sa mise en place dans votre entreprise. Unimutuelles proposera en effet une garantie adaptée aux besoins des salariés et fera bénéficier à l’entreprise de son expertise réglementaire pour l’aider à la mettre en place mais aussi de la proximité de ses 7 agences dans le département. Encore beaucoup de petites et moyennes entreprises n’ont pas anticipé cette date butoir. Or il est impératif de s’y atteler en raison de l’engorgement prévisible de fin d’année.

 

 

11 anxiolytiques limités à 3 mois d’utilisation

Après réévaluation, la Haute Autorité de Santé maintient l'intérêt thérapeutique des benzodiazépines dans le traitement de l'anxiété et de l'insomnie. Néanmoins, face à leurs nombreux effets indésirables, elle demande de limiter leur prescription à 12 semaines. Les benzodiazépines sont associés à de nombreux effets indésirables (troubles de la vigilance, chutes, troubles de la mémoire…) et à un risque de dépendance ce qui a poussé la Haute Autorité de Santé (HAS) à réévaluer leur intérêt dans le traitement de l'anxiété et de l'insomnie. Verdict : celui-ci est "toujours important" donc leur taux de remboursement doit être maintenu à 65%. Néanmoins, les risques étant ce qu'ils sont et leur efficacité constatée rapidement (en moyenne au bout de 8 à 12 semaines) la HAS préconise d'inscrire leur prescription dans une stratégie à court terme, soit dans un contexte de crise aigüe d’angoisse, soit en seconde intention dans les troubles anxieux ou les troubles de l’adaptation. Passée cette durée, le médecin doit impliquer le patient dans une démarche d'arrêt du traitement. Voici la liste des 11 médicaments réévalués et concernés par cette limitation de prescription : Alprazolam (Xanax®) ; Bromazépam (Lexomil®) ; Clobazam (Urbanyl®) ; Clorazépate (Tranxène®) ; Clotiazépam (Veratran®) ; Diazépam (Valium®) ; Loflazépate (Victan®) ; Lorazépam (Temesta®) ; Nordazépam (Nordaz®) ; Oxazépam (Seresta®) ; Prazépam (Lysanxia®) et leurs génériques.

Patrice Provot

Nous contacter
Contacter votre mutuelle en Ille et Vilaine
Rennes - Saint-Grégoire

Appelez-nous
Trouver une agence
Demandez votre devis

Vous souhaitez obtenir une offre sur-mesure ?
Remplissez le formulaire en ligne et obtenez un devis dans les meilleurs délais !

Etudiant, jeune actif, jeune couple ou jeune parent : découvrez les garanties santé dédiées à votre génération.

Jeunes
découvrez l’offre spéciale jeunes
Liens utiles
MSALe ministère de la santéRSI

Comment enlever une tique sur l’être humain ?

Madame Céline L’HOTE, auteur du livre « E(t) Lyme Minée », a effectué deux interventions...

> Voir l'actualité

Reconnaître et soigner une piqûre de moustique tigre

Les scientifiques estiment que d’ici 10 ans, la totalité de la France sera le terrain de jeu du...

> Voir l'actualité

Soulager les piqûres de moustiques

L’été est là et les insectes aussi. Unimutuelles vous donne quelques conseils avant le départ...

> Voir l'actualité

Soulager les piqûres de méduse

les méduses se font plus nombreuses et les piqûres peuvent être douloureuses.

> Voir l'actualité

Zoom sur le café des aidants

Une association, présente sur toute la France, au service de tous les aidants quelle que soit la...

> Voir l'actualité

Fortes chaleurs : 6 gestes pour vous préserver

Les fortes chaleurs de l’été arrivent alors ayez les bons réflexes pour vous et vos proches !...

> Voir l'actualité