Logo Unimutuelles
Contacter un conseiller par mail 02 23 25 35 70 Trouver une agence

Accueil > Actualités > 4ème édition des Journées Nationales de la Macula du 24 au 28 juin 2019

4ème édition des Journées Nationales de la Macula du 24 au 28 juin 2019

« Le dépistage, c’est simple, rapide, indolore et il peut vous sauver la vue ! »

Cette année, la Fédération France Macula et l’Association DMLA en collaboration avec les acteurs de
l’ophtalmologie – SFO, SNOF et AFO – mettent l’accent sur les avantages du dépistage. L’objectif
consiste à lever les réticences pour les personnes qui redoutent l’examen.


Depuis 2016, ces journées permettent de sensibiliser la population sur la DMLA, la maculopathie
diabétique et la maculopathie myopique qui peuvent toucher de jeunes individus durant leur activité
professionnelle.


Concrètement, les Journées Nationales de la Macula visent à inciter les personnes à risque (plus de
55 ans, les diabétiques et les grands myopes), ne bénéficiant pas d'un suivi ophtalmologique régulier,
à se faire dépister auprès des ophtalmologistes et services hospitaliers participant à ces journées
(http://www.journees-macula.fr/gp/liste.php). 


En Ille-et-Vilaine, les Docteurs Jean-Laurent Guyomard et Jean Gamblin, du CHP de Saint-Grégoire,
proposent des consultations dans le cadre de ces journées nationales.

                    

 

Qu’est-ce que la Macula ?

C’est une toute petite zone située au fond de l’œil. Petite oui… mais indispensable à la vision des détails.

Bon nombre de personnes attendent les premiers symptômes pour se faire dépister et tout le problème est là car un dépistage précoce c’est une vue protégée et prolongée.

Quelles sont les maladies de la Macula ?

Il en existe trois : la DMLA, la maculopathie diabétique et la maculopathie myopique :

       1. La DMLA ou Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age

C’est la première cause de malvoyance des plus de 50 ans. En l’absence de traitement, le centre de la rétine est atteint progressivement et sans symptôme. Un traitement mis en place dès le début préserve de la perte de la vision centrale. A partir de 55 ans, il est recommandé de faire une consultation annuelle chez un spécialiste.

       2. La maculopathie diabétique

C’est la première cause de malvoyance des personnes diabétiques. Elle touche environ 30 % des personnes souffrant d’un diabète depuis plus de 20 ans. Plus la maculopathie est diagnostiquée tôt, plus les traitements sont efficaces pour ralentir la perte de vision voire améliorer la vue. Les patients doivent prévoir une visite annuelle chez un spécialiste.

       3. La maculopathie myopique

Elle concerne les grands myopes. Elle est causée par un étirement de la rétine qui se produit lorsque le globe oculaire est plus long que la normale. Elle atteint des patients plus jeunes que les deux autres maladies : autour de 50 ans. Les grands myopes doivent mettre en place une surveillance régulière pour dépister des complications telles que l’apparition de néovaisseaux et les traiter au plus vite.

Se faire dépister : une action gagnante !

  • Pour ralentir la maladie

  • Pour faire une rééducation efficace si elle est commencée tôt

  • Pour maintenir l’efficience et la vigilance intellectuelles malgré l’atteinte sensorielle


Autres actualités

Toutes les actualités

Nous contacter
Contacter votre mutuelle en Ille et Vilaine
Rennes - Saint-Grégoire

Appelez-nous
Trouver une agence
Demandez votre devis

Vous souhaitez obtenir une offre sur-mesure ?
Remplissez le formulaire en ligne et obtenez un devis dans les meilleurs délais !

Etudiant, jeune actif, jeune couple ou jeune parent : découvrez les garanties santé dédiées à votre génération.

Jeunes
découvrez l’offre spéciale jeunes
Liens utiles
MSALe ministère de la santéRSI