Logo Unimutuelles
Contacter un conseiller par mail 02 23 25 35 70 Trouver une agence

Accueil > Actualités > Accoucher sous péridurale

Accoucher sous péridurale

Unimutuelles vous informe sur la péridurale le jour de l’accouchement. Pourquoi opter pour cet acte ? Comment le médecin anesthésiste procède-t-il ? Qu’allez-vous ressentir sous péridurale ? Votre mutuelle santé vous informe pour vous fassiez votre choix sereinement et en toute connaissance de cause.

La péridurale qu’est-ce que c’est ?

La péridurale est une anesthésie de la partie inférieure du corps qui permet d’accoucher sans douleurs. Elle est pratiquée par un médecin anesthésiste que vous aurez rencontré avant l’accouchement, généralement au huitième mois de grossesse. Comme pour toute opération demandant une anesthésie, il vous auscultera et vous informera. Il pourra également vous demander un bilan sanguin. C’est lors de ce rendez-vous que vous pourrez poser toutes vos questions.

Comme toute anesthésie, il faut un temps au produit anesthésique pour agir. Si vous avez un doute en arrivant à la maternité le jour J ou si les contractions sont difficiles à supporter, la péridurale peut être mise en place jusqu’à ce que votre col soit dilaté jusqu’à 6 voire 7 centimètres. Après, il sera trop tard.

La péridurale est-elle possible pour toutes femmes ?

La péridurale s’adresse à toutes les femmes qui accouchent par voie basse.

Toutefois, si vous devez accoucher par césarienne, on pourra également vous proposer une péridurale avec des doses d’anesthésique plus fortes. Cela vous permettra d’assister à l’arrivée de votre bébé. Vous serez parfaitement consciente et pourrez suivre les évènements. Mais rassurez-vous, vous ne verrez pas votre ventre puisqu’un champ opératoire est toujours délimité. Dès qu’il sera né, on vous présentera votre enfant.

Il existe quelques contre-indications médicales à la péridurale, elles sont les suivantes :

  • Des problèmes de coagulation
  • La présence d’une infection locale de type plaie cutanée, abcès ou bouton dans la région lombaire car les microbes pourraient se propager dans le liquide céphalo-rachidien
  • Des problèmes neurologiques
  • Une malformation du dos qui complique l’insertion  de l’aiguille et la pose du cathéter
  • La présence d’un tatouage sur la zone lombaire car l’encre pourrait migrer dans le liquide céphalo-rachidien

Comment se passe la péridurale avant l’accouchement ?

L’anesthésiste de service vous demandera de vous asseoir ou de vous coucher sur le côté pour avoir accès à vos lombaires. Il vous piquera entre 2 vertèbres. A ce moment vous pouvez sentir l’aiguille et l’action peut être un peu douloureuse mais pas toujours.

Cette piqûre permet d’installer un cathéter (petit tuyau). C’est très rapide, cela ne dure que quelques minutes.

Un pansement sera collé à l’emplacement pour maintenir le cathéter. C’est par ce cathéter que l’anesthésiste vous injectera le produit. Il va alors surveiller votre tension artérielle et votre rythme cardiaque.

C’est aussi à ce moment que la sage-femme vous posera une sonde urinaire car vous ne sentirez plus l’envie d’uriner.

Au bout de 10 à 15 minutes, le produit fera son effet. Vous pourrez alors ressentir comme une source de chaleur dans le bassin et les jambes. Peu à peu vous aurez une sensation de jambes lourdes ou de faiblesse des jambes.

Vais-je encore ressentir les contractions ?

Si l’anesthésie est bien dosée, vous ressentirez les contractions mais la douleur aura quasiment disparu. Selon la durée du travail, d’autres injections pourront être faites via le cathéter.

Le but est bien de vous soulager de la douleur et non pas de supprimer toute sensation. Pour accoucher, il faudra rythmer vos poussées sur les vagues de contraction. Il est donc important que vous gardiez cette sensation pour pouvoir expulser le bébé.

Existe-t-il d’autres moyens de supprimer ou d’atténuer la douleur des contractions ?

Oui, il existe d’autres moyens du côté des médecines douces et des techniques de relaxation.

  • Si vous êtes une adepte de l’acupuncture, pensez-y
  • L’homéopathie n’a pas d’effet sur la douleur mais elle peut réduire la durée du travail en accélérant la dilatation du col de l’utérus.
  • Si vous pratiquez des méthodes de relaxation telles que la sophrologie, le yoga, l’haptonomie ou les massages pour soulager la douleur, c’est le moment de mettre en place votre pratique.
  • L’hypnose permet à la maman d’être « déconnectée ». Le thérapeute vous aidera à vous focaliser sur la réduction de la douleur et/ou de l’anxiété

Enfin, il y a l’anesthésie générale qui est utilisée dans des cas particuliers d’urgence mais dans ce cas, vous ne verrez pas votre bébé dès sa naissance.

En France, 60% des femmes font le choix de la péridurale.

Unimutuelles vous incite à prendre soin de vous et à vous faire suivre par un ou une professionnelle de santé en qui vous avez confiance. Pour tout renseignement sur la prise en charge de votre grossesse, contactez votre conseiller dans votre agence, par téléphone ou via votre espace sur notre site internet. https://www.unimutuelles.fr/contact.php

Suivez- nous aussi sur notre page Facebook https://www.facebook.com/unimutuelles/


Autres actualités

Toutes les actualités

Nous contacter
Contacter votre mutuelle en Ille et Vilaine
Rennes - Saint-Grégoire

Appelez-nous
Trouver une agence
Demandez votre devis

Vous souhaitez obtenir une offre sur-mesure ?
Remplissez le formulaire en ligne et obtenez un devis dans les meilleurs délais !

Etudiant, jeune actif, jeune couple ou jeune parent : découvrez les garanties santé dédiées à votre génération.

Jeunes
découvrez l’offre spéciale jeunes
Liens utiles
MSALe ministère de la santéRSI