Logo Unimutuelles
Contacter un conseiller par mail 02 23 25 35 70 Trouver une agence

Accueil > Actualités > Financer l’autonomie des seniors par le maintien à domicile

Financer l’autonomie des seniors par le maintien à domicile

Unimutuelles vous accompagne à chaque étape de votre vie. Que vous soyez senior ou que vous ayez à cœur de maintenir vos parents à leur domicile, voici le contenu de la nouvelle loi votée en septembre dernier. En 2060, un tiers des français aura plus de 60 ans (source INSEE). Le nombre de plus de 85 ans passera de 1.4 million aujourd’hui à près de 5 millions.

Le 17 septembre 2014, le projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement a été voté à l’Assemblée en première lecture. Pour la première fois, une loi prend le sujet à bras le corps et anticipe les conséquences du vieillissement sur notre société.

Que dit cette loi ?

 

Premier axe du projet : ANTICIPER

L'anticipation doit permettre de repérer et de combattre les facteurs de risque de la perte d'autonomie. Pour cela, la loi envisage de :

  • Faire du domicile un atout de prévention avec la création d'une aide publique permettant l'accès aux technologies nouvelles pour les personnes âgées à faibles revenus ;
  • Dynamiser la prévention individuelle et collective avec notamment un plan de lutte contre la sur-médicamentation des personnes âgées ;
  • Lutter contre le suicide des personnes âgées ;
  • Agir contre l'isolement.

 

Deuxième axe du projet : ADAPTER

 

Cet axe vise à adapter les politiques publiques au vieillissement en particulier celles du logement, de l’urbanisme et des transports ainsi que la protection des majeurs. Pour 2017, le gouvernement fixe un objectif de 80 000 logements privés adaptés.

Pour adapter les logements à cette transition démographique, la réforme augmente le nombre de personnes pouvant bénéficier des aides pour adapter leur logement et divisera par 2 le délai moyen de traitement d’un dossier.

Le développement du microcrédit permettra aux personnes âgées à faibles revenus de financer leurs travaux d’adaptation.

Le crédit d’impôt « pour adaptation logement » sera amélioré et la liste des travaux éligibles sera revue.

La loi veut donner aux aînés le choix du modèle d’habitat qui leur convient en développant une offre d’habitat intermédiaire ou regroupé.

La loi veut améliorer la prise en charge des personnes en perte d’autonomie en relevant les plafonds de l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile en réduisant leur reste à charge et en donnant davantage de droits aux proches aidants.

  • Pour les personnes en perte d’autonomie très importante (GIR 1) : augmentation du plafond d’aide de 30%
  • Pour les personnes en perte d’autonomie importante (GIR 2) : augmentation du plafond d’aide de 23%
  • Pour les personnes en perte d’autonomie plus faible (GIR 3 et GIR 4) : augmentation du plafond d’aide de 19%

Exemple 1 :

Mon père n’est plus du tout autonome (GIR 1). Son plan d’aide prévoit actuellement 3 heures d’aide à domicile par jour de la semaine. Avec la loi, il va pouvoir bénéficier d’1 heure d’accompagnement en plus par jour. Ces heures en plus seront cofinancées par la solidarité nationale alors que mon père les paye actuellement à 100%

Exemple 2 :

J’ai une perte d’autonomie moindre (GIR 4) et je bénéficie actuellement de 7 heures par semaine d’auxiliaire de vie. Avec la loi je vais pouvoir bénéficier d’1 heure d’aide en plus par semaine.

 

Troisième axe du projet : ACCOMPAGNER

 

La loi veut également assurer l’accessibilité financière des prestations en réformant l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) à domicile à travers 2 mesures : la revalorisation des plafonds des plans d’aide pour l’ensemble des bénéficiaires de l’APA et la baisse du ticket modérateur.

La baisse du ticket modérateur correspond à un allègement de la participation financière des usagers, le « reste à charge ».

Tous les bénéficiaires de l’allocation de solidarité avec les personnes âgées pourront être aidés à domicile sans aucun reste à charge

Pour les plans d’aide entre 350 et 550 € par mois, la baisse du reste à charge pourra atteindre 60%.

Pour la part du plan d’aide supérieur à 550 €, la baisse pourra atteindre 80% par rapport au niveau d’avant la loi.

Exemple :

Ma tante perçoit 1 500 € de revenus par mois. Elle n’est plus du tout autonome (GIR 1). Sa participation financière (son « reste à charge ») sur son plan d’aide va passer de 400 € par mois à 250 €, soit une économie de près de 2 000 € par an.

Pour les proches, la reconnaissance du droit au répit.

En France, 4.3 millions de personnes aident régulièrement au moins un de leurs proches âgé de plus de 60 ans à domicile. Pour 20% des aidants, la charge est lourde et n’est pas sans conséquence sur leur santé.

Le gouvernement souhaite donc leur reconnaître un droit au répit dans le cadre de l’APA. Ce droit permettrait aux proches de bénéficier d’aides le temps pour eux de faire « une pause ». Il est également question de créer un dispositif d’urgence en cas d’hospitalisation de l’aidant afin de prendre en charge temporairement la personne aidée.

Unimutuelles vous informe sur l’évolution des lois qui influent sur votre vie et vous permettent de mieux gérer les étapes de votre vie. Parce que le vieillissement de la population est un enjeu majeur des prochaines décennies, nous vous accompagnons pour vous apporter les meilleures réponses en termes de santé, de bien-être et de préservation de votre autonomie. Que vous soyez enfant de parents âgés ou personnes âgées vous-même, nos conseillers vous assurent un suivi personnalisé pour répondre à vos besoins selon votre parcours de vie. Unimutuelles vous incite également à prendre contact avec le CLIC –Centre Local d’Information et de Coordination -  proche de chez vous. Ces centres sont des structures de proximité composées de professionnels répondant aux questions concernant les retraités, les personnes âgées et leur entourage.


Autres actualités

Toutes les actualités

Nous contacter
Contacter votre mutuelle en Ille et Vilaine
Rennes - Saint-Grégoire

Appelez-nous
Trouver une agence
Demandez votre devis

Vous souhaitez obtenir une offre sur-mesure ?
Remplissez le formulaire en ligne et obtenez un devis dans les meilleurs délais !

Etudiant, jeune actif, jeune couple ou jeune parent : découvrez les garanties santé dédiées à votre génération.

Jeunes
découvrez l’offre spéciale jeunes
Liens utiles
MSALe ministère de la santéRSI