Logo Unimutuelles
Contacter un conseiller par mail 02 23 25 35 70 Trouver une agence

Accueil > Actualités > Allaiter ou ne pas allaiter son bébé ?

Allaiter ou ne pas allaiter son bébé ?

Unimutuelles vous informe sur l’allaitement. En avez-vous envie ? Comment cela se passe-t-il ? Quels sont les avantages et inconvénients ? Votre mutuelle santé vous informe afin que vous fassiez votre choix sereinement et en toute connaissance de cause.

Le projet d’allaitement

Vous êtes enceinte et dès que votre enfant verra le jour, la sage-femme vous proposera de le mettre au sein pour l’allaiter.

Si pour certaines mères, c’est tout à fait naturel, d’autres se posent bien des questions sur ce choix : allaiter au sein ou nourrir au biberon ?

Unimutuelles vous répond en toute franchise

L’allaitement maternel protège-t-il l’enfant ?

Oui, l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de l’enfant est un facteur de protection durable de sa santé. Le lait maternel est un aliment unique avec des caractéristiques qui ne se retrouvent pas dans les laits infantiles vendus.

Il couvre parfaitement les besoins du nourrisson en matière de sels minéraux, de vitamines, d’oligoéléments, de sucres, de graisses et de protéines.

Sa composition s’adapte aux besoins de votre enfant. Au cours de la tétée, plus le sein se vide, plus il s’enrichit en graisses. Il en est de même lorsque les tétées se rapprochent mais aussi au cours de la journée et des mois, dans le but de répondre aux besoins liés à sa croissance.

Le lait maternel favorise :

  • une bonne digestion
  • une protection contre les microbes grâce aux anticorps de la mère
  • une protection contre les allergies surtout pour ceux ayant des antécédents familiaux
  • une prévention de l’obésité dans sa vie d’adolescent puis d’adulte

Le père risque de se sentir exclu de la relation !

Par l’allaitement, vous allez créer un lien très fort par le toucher mais aussi par l’odeur. Votre nourrisson va vous reconnaître par votre odeur mais aussi par l’odeur de votre lait qui est unique. Psychologiquement, ces temps d’allaitement renforcent la confiance mutuelle.

Parlez-en avec votre conjoint pour trouver la solution qui vous convient le mieux. Le père peut prendre en charge d’autres activités telles que le bain, le change, les câlins, les balades…

Faut-il suivre un régime particulier pour allaiter ?

Non, il n’y a pas de régime particulier. Au contraire, favorisez une alimentation variée et équilibrée. Vous n’avez aucune obligation de manger certains aliments ou d’en abandonner d’autres.

Evitez toutefois l’excès de caféine (pas plus de trois tasses de café par jour), évitez également l’alcool.

Si vous êtes végétalienne (aucun aliment d’origine animale y compris les œufs et le lait), vous allez carencer votre bébé en vitamines B12, vitamines D, fer, iode et calcium. Vous pouvez allaiter en vous faisant suivre par un professionnel de santé.

Comment réussir son allaitement ?

Tout le secret réside dans la position que vous et votre bébé allez adopter.

La bouche de votre bébé doit être grande ouverte, sa langue en forme de gouttière est légèrement sortie.

Votre bébé s’approche du sein avec son menton, ses lèvres font un effet ventouse sur le sein. Sa bouche doit couvrir une grande partie de l’aréole alors que son menton et son nez sont contre le sein. Sa tête doit être légèrement inclinée vers l’arrière.

Si la tétée est douloureuse, arrêtez rapidement. Introduisez votre petit doigt dans le coin de la bouche de votre bébé pour interrompre la succion et corriger la position de sa bouche avant de le remettre au sein.

De votre côté, installez-vous confortablement, sans tension et sans appui douloureux. Pour votre confort et celui de bébé, il existe des coussins d’allaitement pour vous caler et trouver la bonne position.

Y a-t-il un rythme de tétées ?

Chaque enfant est unique et établira son propre rythme.

En moyenne, un bébé peut téter de 8 à 12 fois par 24 heures y compris la nuit pendant les premiers mois.

Une seule règle d’or : allaitez-le dès qu’il est éveillé, sans attendre ses pleurs.

Pour la durée, cela dépendra encore de votre nourrisson. Certains sont très actifs et efficaces donc la tétée sera courte alors que d’autres prennent leur temps et savourent une tétée longue. Certains apprécient le « tétouillage » qui ne nourrit pas mais qui constitue, pour le petit, un moment de bien-être.

Je vais reprendre le travail, comment poursuivre l’allaitement ?

Parlez-en avec la nounou ou les personnes qui prendront soin de votre enfant.

Si vous travaillez à proximité du lieu de garde vous pouvez aller l’allaiter mais ce cas de figure est rare.

Vous pouvez tirer votre lait sur votre lieu de travail. Pour cela il vous faut un tire-lait, un réfrigérateur pour sa bonne conservation et le matériel nécessaire au transport.

Vous pouvez aussi opter pour l’allaitement partiel. Les journées en semaine, il prendra des biberons de lait infantile. Les matins, soirs et week-ends, vous pourrez le nourrir au sein.

Pour en savoir plus

Vous trouverez toutes les informations sur l’allaitement dans le « guide de l’allaitement maternel» publié par l’INPES (http://inpes.santepubliquefrance.fr/30000/pdf/0910_allaitement/Guide_allaitement_web.pdf)

Unimutuelles vous incite à prendre soin de vous et à vous faire suivre par un ou une professionnelle de santé en qui vous avez confiance. Pour tout renseignement sur la prise en charge de votre grossesse et l’arrivée de votre bébé, contactez votre conseiller dans votre agence, par téléphone ou via votre espace sur notre site internet. http://www.unimutuelles.fr/contact.php

Suivez- nous aussi sur notre page Facebook https://www.facebook.com/unimutuelles/


Autres actualités

Toutes les actualités

Nous contacter
Contacter votre mutuelle en Ille et Vilaine
Rennes - Saint-Grégoire

Appelez-nous
Trouver une agence
Demandez votre devis

Vous souhaitez obtenir une offre sur-mesure ?
Remplissez le formulaire en ligne et obtenez un devis dans les meilleurs délais !

Etudiant, jeune actif, jeune couple ou jeune parent : découvrez les garanties santé dédiées à votre génération.

Jeunes
découvrez l’offre spéciale jeunes
Liens utiles
MSALe ministère de la santéRSI