Logo Unimutuelles
Contacter un conseiller par mail 02 23 25 35 70 Trouver une agence

Accueil > Actualités > MLA ou DMLA, une semaine pour en parler !

MLA ou DMLA, une semaine pour en parler !

Du 26 au 30 juin 2017, ont lieu les journées nationales de la macula organisées par la Fédération France Macula et l’Association DMLA en collaboration avec les ophtalmologues de France. Unimutuelles prend part à cette sensibilisation car il est important de mettre en place un dépistage afin d’éviter que votre vision ne se dégrade, cette maladie pouvant engendrer la cécité.

Cette campagne s’adresse principalement à deux catégories de population :

  • Les personnes âgées de plus de 50 ans
  • Les patients diabétiques

Cette année, ces journées nationales mettent l’accent sur trois maladies de l’œil :

  • La DMLA, première cause de malvoyance chez les plus de 50 ans ;
  • La maculopathie diabétique, principale cause de malvoyance chez les personnes diabétiques ;

L’occlusion veineuse rétinienne, affection courante de la rétine et cause de cécité commune.

Pour visionner la vidéo : https://youtu.be/c7cNcLN1iwc

Pour vous éclairer sur ces maladies, voici un descriptif de chacune d’elle.

La DMLA ou la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age

C’est une maladie de l’œil qui surgit après 50 ans et qui atteint le centre de la rétine. Sans dépistage et sans traitement, cette maladie entraîne une perte de la vision centrale.

Les deux étapes de la DMLA

La forme précoce ou maculopathie liée à l’âge – MLA - : elle est détectée par l’examen du fond de l’œil alors que les symptômes sont inexistants.

La forme avancée ou dégénérescente, liée à l’âge – DMLA - : il existe alors deux formes de DMLA qui ont le même impact sur la vision mais dont l’évolution est différente. La DMLA atrophique ou sèche à évolution lente – environ 10 ans- et la DMLA exsudative ou humide, la plus fréquente et la plus évolutive. Cette dernière forme se caractérise par le développement de vaisseaux dans la macula.

Comment savoir si vous êtes atteint(e) ?

Au départ, la maladie ne présente pas de symptômes, mais peu à peu vous observerez :

  • La diminution de l'acuité visuelle qui s'accompagne d'une diminution de la capacité à percevoir les détails.
  • La moindre perception des contrastes.
  • La déformation des lignes (lignes droites qui apparaissent gondolées ou ondulées).
  • L'apparition d'une tache sombre centrale (scotome) plus ou moins foncée.

Etes-vous une personne à risque ?

S’il est clair que la première cause est le vieillissement, il existe cinq facteurs de risque.

  • Le sexe : la DMLA atteint plus fréquemment les femmes que les hommes et les personnes de peau claire.
  • Le tabagisme : le risque de développer la maladie semble être multiplié par un facteur de 3 à 6 chez les fumeurs importants.
  • La surcharge pondérale : l'obésité semble notamment accroître sensiblement le risque d’avoir une DMLA.
  • Les antécédents familiaux : le risque de développer une DMLA est multiplié par 4 dans le cas d'antécédents familiaux. Il existerait donc une prédisposition génétique.
  • Une alimentation déséquilibrée : une alimentation équilibrée et riche en légumes verts, fruits frais et poissons gras jouerait un rôle protecteur dans la DMLA.

Seule parade actuelle : le dépistage précoce de la DMLA

Il n’existe pas de traitement mais un dépistage précoce permet de ralentir l’évolution de la DMLA. Vous avez plus de 55 ans et n’observez aucun symptôme : faites contrôler votre vision chaque année. Vous observez des troubles de la vision, consultez un ophtalmologiste en urgence.

La maculopathie diabétique

C’est la première cause de malvoyance chez les personnes diabétiques. Il existe des traitements efficaces si votre dépistage est précoce.

Les caractéristiques de la maculopathie diabétique

Cette maladie réduit la vision centrale et la vision des détails puisqu’elle atteint la macula, zone centrale de la rétine.

Les deux formes de la maculopathie diabétique :

  • La maculopatique œdémateuse (aussi appelée « œdème maculaire diabétique »), forme la plus fréquente qui concernerait 10% des patients diabétiques et peut être traitée. 
  • La maculopathie ischémique, forme plus rare, qui est incurable et entraîne souvent une déficience visuelle majeure.

Comment savoir si vous êtes atteint(e) ?

Tout comme la DMLA vous ne ressentez au début aucune douleur ni signes particuliers. Avec le temps, des symptômes apparaissent :

  • baisse de l'acuité visuelle et notamment une gêne à la lecture ;
  • perte de sensibilité aux contrastes ;
  • difficulté à percevoir correctement les couleurs ;
  • perte de la vision des détails, difficulté à reconnaître les visages ;
  • vision trouble.

Etes-vous une personne à risque ?

La maladie apparait principalement à cause de deux facteurs : l’ancienneté du diabète et la présence d’une rétinopathie diabétique. Plus la rétinopathie diabétique est grave, plus le risque d’avoir une maculopathie est élevé. Il existe d’autres facteurs :

  • l’hyperglycémie chronique (concentration de sucre dans le sang trop élevée) ;
  • l’hypertension artérielle (en particulier chez les diabétiques de type 2) ;
  • le sexe : les femmes seraient plus exposées que les hommes et la grossesse augmenterait le risque de développer la maladie chez les patientes diabétiques ;
  • le type de traitement antidiabétique pris : l’œdème maculaire est plus fréquent chez les patients traités par insuline (15%) que chez les patients traités par hypoglycémiants oraux (4%).

Le dépistage précoce : la clé du traitement de la maladie

Tous les patients diabétiques doivent faire contrôler leur macula chaque année même si leur vision semble normale.

L’occlusion veineuse rétinienne – OVR -

C’est une affection courante de la rétine qui peut être cause de cécité, et pouvant induire un œdème maculaire. Si l’occlusion est irréversible, il existe des traitements qui ralentissent l’évolution de la perte visuelle.

L’occlusion veineuse rétinienne est grave !

Elle est due au blocage d’une veine de l’œil empêchant la circulation veineuse dans la rétine. C’est donc un phénomène brutal et soudain. A partir de ce moment, le sang ne peut plus  s’évacuer hors de l’œil provocant une pression élevée dans les veines et des hémorragies. L’OVR engendre rapidement des symptômes de vision floue ou de perte de vision. Il arrive parfois qu’aucun symptôme ne se remarque. Cette maladie est grave et mène à la perte de la vision à cause :

  • du ralentissement de la circulation sanguine qui prive la rétine d’oxygène ;
  • d’un possible œdème de la rétine.

Etes-vous une personne à risque ?

Le facteur premier est l’âge, avec l’arrivée des OVR entre 55 et 65 ans. Toutefois, d’autres facteurs de risque existent de manière certaine :

  • le glaucome
  • l’hypertension

D’autres facteurs sont suspectés :

  • les facteurs de risque cardiovasculaires : durcissement des artères, hypercholestérolémie, maladie cardiovasculaire, comme un antécédent d’AVC (accident vasculaire cérébral) ou de coronaropathie (maladie cardiovasculaire qui entraîne le rétrécissement ou le blocage des artères coronaires) ou présence de caillots de sang
  • le vieillissement ;
  • le surpoids ou l’obésité ;
  • la sédentarité ;
  • le tabagisme ;
  • l’utilisation de contraceptifs oraux.

Le dépistage précoce : la clé du traitement de la maladie

Les contrôles ophtalmologiques réguliers sont déterminants pour bénéficier d’un traitement et parer toute complication pouvant entraîner une cécité irréversible. Le fond de l’œil est l’examen primordial. Il peut être accompagné d’examens complémentaires.

DMLA, maculopathie diabétique, OVR

Un seul mot d’ordre : LE DEPISTAGE !

Pour connaître la liste des ophtalmologistes et services hospitaliers participant aux Journées Nationales de la Macula, consultez le site www.journees-macula.fr ou appelez au 0 800 002 426 (service et appel gratuits).

 


Autres actualités

Toutes les actualités

Nous contacter
Contacter votre mutuelle en Ille et Vilaine
Rennes - Saint-Grégoire

Appelez-nous
Trouver une agence
Demandez votre devis

Vous souhaitez obtenir une offre sur-mesure ?
Remplissez le formulaire en ligne et obtenez un devis dans les meilleurs délais !

Etudiant, jeune actif, jeune couple ou jeune parent : découvrez les garanties santé dédiées à votre génération.

Jeunes
découvrez l’offre spéciale jeunes
Liens utiles
MSALe ministère de la santéRSI